• Nous joindre : 04 76 35 41 60
  • mfr.moirans@mfr.asso.fr

Matinale du commerce agricole

La MFR de Moirans (38) a accueilli le mercredi 7 mars des professionnels du monde agricole et des établissements scolaires afin d’échanger sur les métiers du commerce agricole. Une soixantaine de participants étaient présents.

Commerce agricole : un secteur qui recrute

Cette matinale coorganisée par la MFR de Moirans et l’AFDET (Association Française pour le Développement de l’Enseignement Technique) a été l’occasion de communiquer sur les importants besoins des entreprises en agroéquipements et agrofournitures de recruter des salariés possédant un bagage technique et commercial.

Etaient présentes les entreprises PAYRE, EUREA COOP, Maison FRANCOIS CHOLAT et les établissements Jean BOUVIER représentées par des membres de leur force de vente. Des témoignages et des échanges ont permis de présenter le monde du commerce agricole, parfois méconnu des jeunes. Des postes en alternance sont à pourvoir pour permettre d’acquérir des compétences commerciales sur le terrain. « Dans notre équipe, nous avons 10 commerciaux et nous cherchons à recruter des alternants » cite Michel Payre, Directeur Général du négoce Payre.

Un métier passionnant

Des alternants en spécialisation technico-commercial de la MFR de Moirans ont témoigné sur leur parcours et leurs motivations au quotidien. « L’envie de découvrir toujours plus le monde agricole a orienté mon choix pour cette profession » explique Nathan Carret. Tous les invités s’accordent sur le fait que ce métier est enrichissant, diversifié et demande de l’implication personnelle. La vente en agriculture est un commerce entre professionnels, « nous ne vendons pas un produit mais une solution technique » souligne Gérard Thomé, directeur commercial du négoce François Cholat.

L’APECITA, l’association spécialisée dans l’emploi et le recrutement en agriculture l’a confirmé ; « A ce jour, nous comptons plus d’offres d’emplois que de candidats tous diplômes confondus ». L’APRODEMA, plus spécialisée dans la filière de l’agroéquipement l’a rappelé « 5000 postes sont à pourvoir dans le monde de l’agroéquipement en France »

L’Onisep et la Chambre d’agriculture de l’Isère également présents ont pu rappeler leurs missions d’accompagnement auprès des jeunes.

L’ensemble des participants (élèves, professeurs/formateurs, chefs d’établissement, prescripteurs, entreprises) a apprécié cette matinée très vivante avec de nombreux témoignages, qui à coup sûr déclencheront des vocations. Elle s’est terminée par un buffet, moment de convivialité qui a permis de poursuivre les échanges.